Miroirs

smiley : regular_smile Miroirs


 J'ignore si je suis ici. est-ce moi? Reflet.

Y a-t-il quelqu'un derrière le miroir? Joli reflet.

Ici applaudissements. Miroir sans tain. Reflet.

Le rideau se soulève. Reflet.

Sur les rideaux l'empreinte d'un visage, je suis ici.

Je suis ailleurs. Je suis le miroir.

Et qui est le miroir? Fenêtre...

                                                                                                                                     

 Ailleurs, ici, nulle part. Le rideau se soulève.
Les brouillards retombent...

Les désirs déguisés, les rêves cris.
Les oiseaux de cendre qui ne renaissent jamais.

                                                                   

(Laurane)

 et les rêves, ou bien les cauchemars ...

commentaires

Je reviens de la danse.
Je ne suis pas remise encore, mais ça viendra !
Ma nuque est raide, j'ai des vertiges et j'ai beaucoup de mal à comprendre ce qui est dit.
J'ai eu beaucoup de saignements de nez aussi dans la journée et je suis très fatiguée, mais je veux continuer à vivre!

Demain soir, et chaque mercredi, il y aura à nouveau la chorale, 1h30 pour faire chanter les autres, marier les sons, les voix aiguës et les voix graves, les voix d'enfants avec les voix adultes et les accompagner à l'orgue. Faire sortir le meilleur de chacun. Une heure trente c'est court, mais c'est long pour moi, la tension qu'il faut, le suivi dans les idées, tout voir, tout entendre, donner les indications, faire reprendre, pour que dans trois semaines, le résultat soit un choeur à deux voix, célébrant Noël et incitant la foule à chanter et à prier, à manifester vocalement sa joie!

______________________________________________________________

Je suis heureuse si mes portraits te plaisent.
Tu as une vague idée de qui je suis, ton rêve en est-il meilleur?
Je souhaite surtout que tu sois au large avec moi, tranquille, sans te poser de problèmes, ni de questions difficiles. Je suis la porte toujours ouverte, oui la source qui murmure doucement en amont, et après avoir vécu tant de chutes grondantes, tant de remous bouillonnants! je suis, en aval, le fleuve nourricier qui emporte entre ses larges rives, pour d'autres fertilisations, pour d'autres fructifications, pour d'autres maturations... pour d'autres fécondités.


Mais on peut commencer par le début, l'amont avant d'aller vers l'aval!
Ne pas prendre la vie à rebours.

_______________________________________________________________

Viens vagabond, mon coeur est large, il est abreuvé par la Source de Vie elle-même, il est paisible et assuré, même si gronde la tempête.
Il y a dans mon coeur l'eau salvatrice, sauvage et libre! oui.

Je sais que les courses de l'errance sont épuisantes, alors parfois on se met dans des bulles comme la femme de mon conte d’hier!

Mais ce n'est pas une solution! Etre protégé mais séparé, nouveau ghetto!

Je préfère le risque d'affronter, de savoir et de souffrir, car tout amour comporte plaisir, joie et souffrances.

On peut affronter calmement, respectueusement, consciemment.


_______________________________________________________________

Sens ma chaleur, je suis vivante, et j'ai choisi de t'offrir une part de ma vie, de ma chaleur, pour que tu sois vivant toi aussi, le temps qu'il te conviendra.

Etre nu, être vrai :

Les gens qui s'aiment vraiment sont toujours nus l'un devant l'autre, ou alors ils ne sont ni vrais, ni confiants. Ils sont parfois ou souvent heureux, et d'autres fois ils souffrent.
Ils souffrent d'autant plus qu'ils se cachent sous des masques, des peurs, des apparences, des mensonges, des non-dits. Ils souffrent d'autant plus qu'ils s'habillent de "faux".

Etre vrais, même si l'on rêve lorsqu'on veut aimer...

J'espère que ton mal-être va passer. J'espère par mon accueil et le repos que j'éprouve avec toi, t'aider à dépasser ce mauvais cap, à franchir déjà ce ravin là.

Oui, sous la tente, ici, un regard plein de tendresse t'attend, un regard qui ne juge pas, une bergère, une Tag qui ne demande pas de comptes, mais prête à conter des histoires vraies qu'elle appelle "contes", parce qu'elle les raconte!

________________________________________________________________

Oui j'ai caressé Afa, je lui ai parlé de toi, mais il se souvient!
Il a gardé ton odeur de solitude et de baroud!

Oui, je caresse tes cheveux, je te donne ma main pour que tu sentes combien la vie me traverse et peut t'atteindre et te réchauffer. Et je te bénis pour que la bénédiction du Seigneur retombe sur toi , t'accompagne, que ton coeur s'ouvre à la joie. Ou du moins, pour commencer à des petites joies si simples.

Celle de rire avec moi, celle de boire mon thé qui arrache la langue tellement il est brûlant!
Celle de rendre visite à l'agnelle encore titubante, de la caresser entre les deux oreilles, de la voir fermer les yeux de plaisir, de te graisser la main au contact de sa laine, de sentir sa petite langue humide sur tes mains.
La joie de penser combien tout peut être simple. Parfois.

La joie d'aller au bord de la rivière, de respirer l'odeur d'humus, de saisir les reflets du couchant sur la surface de ses eaux plus que dormantes, la diversité des nuances de rouges , de bruns, de jaunes, de dorés.

________________________________________________________________


Berce mon visage, berce ma fatigue et ma peine, vagabond


"Au moins , garde le souvenir ,

Garde mon coeur , berce ma peine !

Chéris cette tendresse ancienne

Qui voulut , blessée , en finir . " (F. Carco)
-

Valse de tendresse, effleurement de peau, regards de rêves...


"Laisse moi chanter ma chanson me berce
Ça fait rien
s'il y manque des pieds
je sais bien
pas pratique pour danser
Du moment
que les mots qui me viennent
me dénouent
Même si c'est toi que j'aime
Ne dis rien
la chanson m'entraîne

Ça fait rien
qu'elle soit de guingois
du moment
qu'elle protège du froid
Du moment
que les pas qui m'entraînent
se déjouent
de l'amour qui me tient
Du moment
qu'ils brisent mes chaînes
Malgré moi
malgré toi malgré rien

Et
Même si tes yeux me tiennent
Fallait bien
Que la valse vienne
Même si c'est toi que j'aime
ne dis rien
Aux pas qui m'entraînent

Laisse moi pleurer mes larmes me bercent
Ça fait rien
qu'elles ne soient que pour moi
Du moment
qu'elles lavent ma peine
Malgré moi
malgré toi malgré rien

Et
Même si mon amour gène
ne dis rien
J'en suis la reine
Même si c'est toi que j'aime
c'est au moins
Mes pleurs qui m'entraînent

Laisse moi pleurer mes larmes me bercent"

[source :Lauranne (berceuse)
Souillac-Décembre 2003
lauranne.lauranne.free.fr]

---------------------------------------------------------------------------------------


Je t’ai fait responsable de moi, Vagabond, tu sais ce que tu peux et ce que tu ne dois pas !
Je veux t’aider à traverser tes nuits, à marcher vers la lumière, encore faut-il que tu le désires profondément.
Je ne suis pas une « âme-sœur » quelconque !

Je suis celle qui t’aime à l’infini de toi-même, à l’extrême bout de tout ce que tu n’aurais jamais pu imaginer ou comprendre !

Berce mes rêves, berce mon cœur…oui

Je vais dormir dans ton rêve.

Bonne nuit, et grande tendresse
Je t'embrasse Vagabond


(Posté hier nuit avant d’aller me coucher)
2005-11-30 11h07 


Je ne suis pas encore complètement remise des problèmes et de la fatigue d'hier.
Mais j'espère que ça va doucement rentrer dans l'ordre.

PS: un coeur amoureux est toujours jeune, une âme amoureuse aussi. Qui peut croire le contraire? Celui ou celle qui ne sont pas amoureux?


Je t'embrasse, tendresse infinie, à quand tu veux et peux!
2005-11-30 12h11 

Juste un très court message avant de me remettre au boulot.
Juste pour t'embrasser. Et respirer l'odeur de ton cou.
A plus tard
Tendresse.
2005-11-30 13h33 


Je t'embrasse, tout sourire, j'apporte un plateau rempli de mets appétissants et de boissons appaisantes.
Il ne faut jamais trop s'en faire avec Tag, la joie de vivre incarnée.
Pas de panique à bord. Même si le navire tangue.

Si tu n'as pas pu enregistrer les éléments de la note effacée, j'essayerai de te les envoyer une cinquième fois (rien que 4 essais infructueux jusqu'à présent!)
Je suis persévérante!

Tendresse toi aussi

Ce soir, je serai à la chorale et espère me coucher tôt (on peut toujours rêver!) et c'est pourquoi je t'ai préparé les notes suivantes en avance
Mes rêves ne sont pas toujours paisibles!

Pas vraiment amusant, mais lorsqu'on souffre physiquement, on n'a pas vraiment envie de rire trop! et pourtant il le faudrait pour détendre les muscles.

Je fais dans l'humour noir par exemple.

Sans oublier qu'on est sur une planète rêve ici!
2005-11-30 16h15

 Page précédente >>>>

<<<< Page suivante

TABLE MATIERES

mercredi 30 novembre 2005 à 00h46 par fleurdatlas



Connectez vous au site si vous avez déjà un compte, ou remplissez les deux champs suivants :
Nom ou pseudo :
Ca sera votre pseudo sur KarmaOS.
Email :
Votre email ne sera communiqué à personne. Il est simplement utilisé pour vous envoyer un code vous permettant de confirmer votre commentaire. Ce système nous permet de lutter efficacement contre le SPAM de commentaires.

OpenID :


Ou bien, vous pouvez vous connecter directement (sans avoir créé de compte au préalable) avec votre openID.

Précédent : Rêves en soupente
Suivant : M
 
Hébergé par karmaos.com